LINDSAY LOHAN – Le cliché hollywoodien

Fêtarde, capricieuse, délinquante récidiviste aux mœurs légères,  avec toutes ses frasques, on oublierait presque que Lindsay Lohan est une actrice. Après un court séjour en prison, LiLo réussira-t-elle à se faire un nom au générique de productions de qualité plutôt que dans les pages people ?

lindsaylohan2Lindsay Lohan (photo AFP), alias LiLo pour ses fans, vient de sortir de prison. Alors qu’elle était condamnée à trois mois de détention pour violation de sa mise à l’épreuve pour conduite en état d’ivresse – faits remontant à 2007-, la belle n’aura passé que 13 jours dans sa cellule de 9 mètres carrés. Et encore, la starlette aurait, d’après ses codétenues, reçu un traitement privilégié. Lindsay n’aurait pourtant pas apprécié à leur juste valeur les faveurs de l’établissement pénitentiaire puisqu’elle aurait passé ses nerfs sur l’ensemble de la prison, à tel point qu’elle aurait été placée en isolement.

Pur produit d’Hollywood
Cette crise de nerfs n’est pas étonnante lorsque l’on ouvre de temps à autre les journaux people. Sa réputation de bad girl ne détonne pas avec son parcours. Lindsay Lohan est tombée dès son plus jeune âge dans la marmite de l’industrie de l’entertainment à l’américaine. Son père, Michael et surtout sa mère Dina, tous les deux dans le showbiz, ont poussé très jeune leur progéniture –Lindsay est l’ainée de quatre enfants – dans la direction d’Hollywood. A 3 ans, la petite Lindsay captait déjà l’attention des caméras et tournait dans des spots publicitaires. Le destin classique de l’enfant star est tracé devant elle : mannequinat, télé, cinéma, chanson, pression médiatique, hordes de paparazzi, gros sous et bien entendu rébellion adolescente disproportionnée. La prison semblait un passage obligé.

Plutôt Paris Hilton …
LiLo a commencé sa carrière cinématographique avec des productions Disney : A nous quatre, Freaky Friday ou La coccinelle revient. La jeune fille s’essaie également à la chanson avec deux albums rencontrant un certain succès.  Mais à l’image de Paris Hilton ou de Britney Spears, son image de jeune fille bien sous tous rapports se craquèle rapidement. Consommation de substances illicites, tenues provocantes et révélations sur sa personnalité difficile, Lindsay fait les choux gras de la presse. Les studios lui tournent le dos et son nom n’est plus jugé assez rentable. Son dernier film grand public, I know who killed me, lui a d’ailleurs valu le “razzie award” de la pire actrice de 2008. Même topo à la télévision. Alors que la série à succès Ugly Betty l’avait engagée pour neuf épisodes, elle ne sera finalement présente que dans six car elle ne s’entendait déjà plus avec la vedette du programme.

… ou plutôt Marylin ?
Cette peine de prison, aussi courte soit-elle, et cette traversée du désert pourraient cependant tourner à l’avantage de la jeune femme de 24 ans. LiLo pleurant à chaudes larmes à l’écoute de son verdict, malheureuse en prison et devant suivre une cure de désintox, rien de mieux pour la rendre de nouveau intéressante aux yeux du grand public et donc des producteurs. Sa relation amoureuse avec une femme, la DJ Samantha Ronson, l’avait déjà rendue plus sympathique. La maison de haute-couture Emmanuel Ungaro l’avait d’ailleurs choisie comme égérie artistique de la griffe. Ce fut un flop mais assez pour redorer le blason glamour de cette fan absolue de Marylin Monroe et fashionista assumée. Avec trois films à l’affiche, cette année signe le grand retour de Lohan. Dans Machete, le nouvel opus sanguinolent de Robert Rodriguez, LiLo fait une apparition en nonne meurtrière (voir la bande-annonce plus bas). Mais c’est certainement son rôle dans Inferno qui va faire couler beaucoup d’encre. Elle incarne Linda Lovelace dans ce biopic sur la vie sulfureuse de la reine américaine du porno des années 1970.  Le réalisateur, Matthew Wilder, est aux anges : “Lindsay est attentionnée. Elle se préoccupe de son jeu et a beaucoup de coeur. Ce n’est pas cette loque dépeinte quotidiennement par les médias. Ils choisissent quelqu’un comme symbole pour représenter ce qu’ils détestent ou ce qu’ils envient. (…) Lorsque le film sortira, que les gens le visionneront et qu’ils verront ce qu’elle est capable de faire, ce sera si inattendu qu’ils en resteront bouche bée !”. Une bonne sœur avec du sang sur les mains et une star du X, le come-back de Lindsay sera peut-être trash mais cette fois-ci ce sera pour l’amour de l’art.

Publié sur Lepetitjournal.com

Advertisements