FRERES BOGDANOFF – Génies ou charlatans ?

Les frères Bogdanoff créent une nouvelle fois la controverse mais pas cette fois sur leur apparence alienesque. Un rapport du CNRS, publié par Marianne, discrédite les thèses scientifiques des jumeaux les plus connus du PAF. Igor et Grichka, chercheurs futuristes ou bêtes de foire ?

freresbogdanoffIgor et Grichka Bogdanoff (photo AFP) demeurent un mystère. Les jumeaux français d’origines russe et autrichienne ont toujours étonné et fasciné par leur physique si particulier et leur QI aussi développé que leur front. Avec un visage si singulier – et de plus en plus anguleux avec les années (et le bistouri) -, les deux compères ne pouvaient que s’attirer les faveurs de la télévision qui leur offre dans les années 80 une émission culte : Temps X. Si leurs programmes diffusés par la petite lucarne se révélaient être un savant mélange de vulgarisation scientifique et de science fiction, les frères Bogdanoff, eux, prétendaient toujours être des chercheurs rigoureux, voire même visionnaires.

Des thèses sans valeur scientifique
Leur popularité à l’écran n’a cependant pas trouvé écho dans la communauté scientifique, qui critique depuis plusieurs années leurs travaux. L’hebdomadaire Marianne a ainsi déterré un rapport interne du comité national du CNRS, rédigé en novembre 2003, qui n’est pas tendre avec les thèses de doctorat soutenues par les jumeaux sexagénaires. Grichka Bogdanoff avait obtenu un doctorat de mathématiques en 1999. Igor a dû attendre 2002 pour enfin décrocher son doctorat de physique théorique. Leurs deux thèses qui portent sur les origines de l’univers n’ont pourtant, selon les experts du CNRS, “pas de valeur scientifique”.  “Le jury a constaté l’insuffisance des connaissances en physique de l’auteur”, “La valeur de ce travail est nulle”, “La rigueur mathématique est étrangère à la rédaction de ce texte”, ou encore “Rarement aura-t-on vu un travail creux habillé avec une telle sophistication”, voilà ce qu’on peut lire dans ce rapport assassin.

Complot contre les jumeaux ?
Les jumeaux au menton proéminent ont vivement réagi à ces accusations. “On découvre ainsi qu’il existe dans les couloirs obscurs du CNRS une sorte de “Stasi” scientifique, faite d’agents secrets destinés à abattre tel ou tel chercheur”, déclarent-ils dans une interview accordée au Parisien. Défendant leur rigueur scientifique dans l’élaboration de leur thèse, Igor et Grichka dénoncent les incohérences de ce rapport qu’ils qualifient même de “faux”. “C’est un document malveillant destiné à nous nuire, bourré de remarques calomnieuses. Et sûrement pas un travail scientifique. Nous pensons porter plainte contre X.”, s’insurgent-ils. Les jumeaux préférés du PAF relèvent également que cette polémique ressurgit au moment où leur nouveau livre Le visage de Dieu (Grasset) s’arrache comme des petits pains : “Beaucoup de scientifiques sont gênés par ce livre. Parce qu’il avance une théorie nouvelle sur la création de l’univers, qui laisse croire qu’une puissance supérieure est peut-être intervenue. Dans le passé, on nous a assimilés à des créationnistes pour nous disqualifier. Et maintenant, ce rapport… On veut nous flinguer.” Après la théorie du Big Bang, les frères Bogdanoff s’attaquent donc à celle du complot. Le CNRS est prêt à se défendre. Contacté par l’AFP, le comité affirme que le rapport accablant les Bogdanoff pourrait être prochainement rendu public, sous réserve d’un avis favorable de la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada), attendu début novembre.

Publié sur Lepetitjournal.com

Advertisements