ZAHIA – Le scandale fait femme

Autrefois épiée sous toutes les coutures par les magazines people, l’ancienne escort-girl mineure “offerte” aux Bleus, courtise désormais la haute-couture, et avec succès ! Mlle Z., femme d’affaires, mannequin, créatrice de lingerie, fascine les plus grands comme Karl Lagerfeld ou Pierre et Gilles

zahiaL’ancienne escort-girl Zahia présente une collection de dessous chics à Paris, le 25 janvier 2012 (AFP, Pierre Verdy)

Des draps froissés des palaces européens au satin de sa nouvelle collection de lingerie, Zahia a fait du chemin. Au Palais de Chaillot, mercredi soir, la jeune créatrice a présenté des modèles “sexy et glamour” “avec des tenues d’intérieur légères et raffinées”. Une façon pour Z. de mettre en scène “sa vision féérique d’une femme absolue dans ses choix” dans une sorte de “boudoir idéal”.

Scandaleuse
A 16 ans, Zahia, jeune Française d’origine algérienne, ondulait sa plastique parfaite devant des joueurs de football français, Karim Benzema et Franck Ribéry pour ne pas les nommer. Offerte “comme cadeau d’anniversaire” ou quart d’heure de plaisir, la jeune femme a créé le scandale en avril 2010 en révélant les dessous de ses soirées tarifées. Si les deux Bleus ignoraient l’âge de la prostituée au moment des faits et seront probablement relaxés dans ce dossier, Zahia est entrée dans la lumière et ne veut plus en ressortir. A bientôt 20 ans, Mademoiselle Dehar a tourné la page de ses anciennes activités, mais joue toujours avec autant d’habilité avec son passé sulfureux.

Adulée
S’il y a un monde où le scandale est roi, c’est bien celui de la mode, qui lui ouvre grand ses bras. Zahia est aujourd’hui soutenue financièrement dans cette nouvelle aventure de la haute-couture par un fonds d’investissement asiatique qui voit en elle “une créatrice prometteuse et un symbole du ‘made in France'”. La jeune femme, que le luxe n’effraie pas, fait appel aux meilleurs artisans (plumassier, corsetier, brodeur, …) pour donner naissance à ses rêves.

La belle plante peut également se vanter d’inspirer certains grands noms du milieu. Christian Louboutin s’affiche à son bras. Pierre et Gilles en font leur “nouvelle Eve”. Karl Lagerfeld, qui a pris en photo sa première collection, la prend sous son aile. “Miss Zahia représente une tradition très française de galanterie”, “rien chez elle n’est vulgaire”, “elle me fait penser à Cécile Aubry dans Manon, de Henri-Georges Clouzot, avec une ligne un peu plus extrême”, explique le couturier.
Mêmes éloges de la part du photographe Alix Malka, qui l’a mise en scène pour Vanity Fair (voir vidéo plus bas) : “Divine Zahia ! Un ange magique et irréel. Candide comme Marilyn, audacieuse comme Bardot et avec les couilles de Madonna. Elle est unique et toujours là où on ne l’attend pas”.

Vedette trash du moment ou vraie artiste/fausse ingénue, Zahia ne laisse clairement personne indifférent. Et il est fort à parier que la belle fera tout pour ne pas être oubliée. A l’instar de son site internet, qui s’ouvre par un petit nœud de satin rose, Zahia est une charmeuse de serpent, une envoutante créature, un mystère que les plus grands aimeraient bien percer.

Advertisements