CARLA BRUNI-SARKOZY – Son Raymond et le Pingouin

Si Carla Bruni-Sarkozy a laissé tomber son costume de première dame de France pour retrouver celui de chanteuse, en aurait-elle, pour autant, oublié le monde de la politique et ses petites bisbilles ? Selon certains, la femme de l’ancien chef de l’Etat s’attaquerait à François Hollande en le comparant à un “pingouin”, son mari, lui, devient son “Raymond”. Réelle coïncidence ou revanche musicale, le coup médiatique, volontaire ou non, est réussi !

carla_bruni© ERIC FEFERBERG / POOL / AFP

Un pingouin normal
Alors que l’on découvre morceau par morceau le nouvel album de Carla Bruni-Sarkozy, Little French Songs, qui sortira le 1er avril prochain, la chanteuse, qui a l’habitude de faire allusion à sa vie privée dans son répertoire, a créé la polémique avec Le Pingouin. Certains pensent en effet que la chanson est dédiée à l’actuel président de la République. “Il prend son petit air souverain, mais j’le connais moi, l’pingouin, n’a pas de manière de châtelain… Hé le pingouin! Si un jour tu recroises mon chemin, je t’apprendrai, le pingouin, je t’apprendrai à me faire le baisemain”, chante ainsi Carla, faisant peut-être référence à l’incident de la passation de pouvoir, lorsque François Hollande n’avait pas raccompagné l’ancien couple présidentiel à son véhicule, comme il en est l’usage. “Ni laid ni beau, l’pingouin, ni haut ni bas, ni froid ni chaud, l’pingouin, ni oui ni non”, des paroles en guise de pique pour le président “normal” ?
Interrogé sur le sujet, François Hollande a pris la comparaison avec humour : “Ça aurait pu être pire, le pingouin est un animal plutôt gentil…”

Carla Bruni a, quant à elle, nié toute ressemblance avec l’actuel locataire de l’Élysée : “Le Pingouin n’a pas d’arrière-pensée politique, mes chansons n’en ont aucune, elles ont des arrière-pensées sentimentales que ce soit en positif ou en négatif. C’est une chanson sur les malappris. Les journalistes spécialisés passent tout par le politique, mais ceux qui en ont parlé ne l’ont pas vraiment écoutée, sinon ils se seraient rendu compte que c’est une comptine somme toute généraliste”.

Nicolas, pirate au grand cœur
Son ancien président de mari n’est pas non plus épargné par l’exercice musical.  Dans son titre Mon Raymond, premier single de cet opus, l’interprète de Raphaël dépeint de façon malicieuse et flatteuse le père de sa petite Giulia : “Mon Raymond c’est lui l’patron c’est lui qui tient la boutique. Et bien qu’il porte une cravate mon Raymond est un pirate. Il prend tout à l’abordage comme si il y jouait sa vie, comme si il y jouait sa peau, comme si le monde était beau”. En réponse à ses détracteurs, elle réplique : “mon Raymond, il a du talent pour séduire tout genre de cliques, quand il cause c’est saisissant […] quoi qu’en disent les bouffons, Raymond c’est de la dynamite”.  

Carla Bruni-Sarkozy, qui n’a pas caché son envie de voir son époux quitter les fonctions présidentielles, fredonne : “quelques fois Raymond se tait, il lui vient comme une tristesse, on sent qu’il aimerait croquer quelques miettes de tendresse, sent qu’il aimerait se promener et quitter ses forteresses”. Son regard doux et bienveillant conclut dans un sourire : “quelque chose me dit vraiment, que malgré tous les honneurs et ta belle situation, tu dois manquer de douceur. Donc voici ma chanson. Ma chanson pour toi Raymond”.

Publié sur Lepetitjournal.com

Advertisements