LINE RENAUD – Et mes secrets aussi …

et-mes-secrets-aussi-line-renaud-9782221129722Line Renaud se dévoile dans une biographie Line Renaud, Et mes secrets aussi (ed. Robert Laffont). Ce livre cosigné avec Bernard Stora, présente une Line, qui a bientôt 85 ans, n’a plus rien à cacher. De son avortement à son amant, la demoiselle d’Armentières n’a pas fini de nous étonner.

Celle qui avoue vouloir toujours se renouveler, nous avait déjà surpris il y a deux ans en retrouvant les studios d’enregistrements. Line Renaud, qui avait délaissé sa carrière de chanteuse pour la comédie, avait décidé de faire son come-back en beauté, en s’entourant de Johnny Hallyday, Mylène Farmer ou encore Christophe Maé. Après trente ans d’absence dans les bacs, l’octogénaire sortait son nouvel album : Rue Washington avec pour teaser la sortie de son premier single Torrents d’amour, écrit par Michel Delpech. Malgré un CV bien fourni, l’artiste avouait se sentir “comme une débutante” et “émue, très émue”.

De grands collaborateurs
Pour son retour, la demoiselle from Armentières n’a pas fait les choses à moitié. Son come-back s’est fait sous la plume de Julien Clerc, Marc Lavoine, Alain Chamfort, Michel Delpech, Salvatore Adamo, Grand Corps Malade – qu’elle a expressément demandé – et Christophe Maé. Ce dernier a expliqué les circonstances de cette collaboration inattendue : “On s’est rencontrés un soir, par hasard. J’étais à Nantes en promo. Il était minuit. Je sortais d’une radio. Je me suis installé dans un petit restaurant avec mon guitariste. Line Renaud s’est assise à la table à côté de moi. On ne s’était jamais parlé. Lorsque je me suis présenté, elle m’a dit : ‘C’est marrant parce que je vais faire mon album et j’aimerais une chanson de vous.'”. Parmi les quatorze titres de ce nouvel opus, on compte également deux duos, l’un avec Johnny Hallyday, dont elle est la marraine dans le métier, et l’autre avec Mylène Farmer.

Une carrière impressionnante
Etonnant come-back que celui de Line Renaud, après plusieurs décennies passées loin des ondes, sauf pour quelques projets humanitaires comme sur l’album caritatif d’Ensemble contre le Sida, l’association dont elle est la vice-présidente.  Reine du music-hall des années 1950, Jacqueline Enté de son vrai nom, avait conquis le public avec des tubes tels que Ma cabane au Canada, Le chien dans la vitrine ou encore Etoile des neiges. Meneuse de revue au Casino de Paris mais aussi au Dunes de Las Vegas, la belle blonde nordiste, qui a conquis l’Amérique, n’avait d’yeux que pour son pygmalion et mari, de vingt ans son aîné, le compositeur Loulou Gasté. En 1979, Line décide de se consacrer à la comédie et enregistre sa dernière chanson en 1983.  “J’avais toujours chanté avec Loulou. Quand il est parti [en 1995], j’ai décidé de ne plus chanter… jusqu’à l’année dernière. Hervé, mon collaborateur, me montrait des mails de jeunes qui disaient : “On ne vous connaît pas comme chanteuse !” Ça a recommencé à me travailler.”, explique-t-elle au Parisien.

Un album prédestiné
Pour Line Renaud, cet album Rue Washington est comme un cadeau tombé du ciel, un clin d’œil de son regretté mari : “Déjà, je reviens chez Warner, avec Thierry Chassagne, c’est ma famille. Après, on me dit : “Vous allez enregistrer chez Dominique Blanc-Francard”. Or Loulou parlait tout le temps de son père, ingénieur du son. Où ça ? Au 10, rue Washington [près des Champs-Elysées]. Et le premier contrat que j’ai signé, c’était au 14, rue Washington !”

Un livre, une vie
Après un Olympia magique et un retour sur scène avec la pièce Harold et Maude, Line Renaud a choisi de se livrer dans ce témoignage d’une vie à 100 à l’heure. Malgré quelques petits soucis de santé, l’octogénaire n’a rien perdu de sa malice et de son entrain. Et c’est pour se libérer de ses secrets qu’elle a pris la plume avec son ami Bernard Stora. Une carrière, oui, mais pas seulement. Un avortement. Une romance extra-conjuguale. Et surtout une vraie histoire amour. Elle l’avouait ainsi à Gala : “J’ai toujours su que je le ferais un jour car je voulais évoquer moi-même ma vie de femme. Mes cinquante ans de complicité avec Loulou Gasté n’ont pas été tout le temps un conte de fées, croyez-moi! Cette autobiographie m’a permis d’expliquer, entre autres,  comment nous avons réinventé, au fil du temps, notre relation. Quand on a résisté aux tempêtes, c’est que l’amour est indestructible…” L’amour inconditionnel de son public ne pourrait démentir ce message.

Advertisements