Monument de la Victoire, Bangkok, Thaïlande

© Damien Bouhours

© Damien Bouhours

Le Monument de la Victoire est au centre du système des transports à Bangkok, en Thaïlande. Il y a une station BTS Skytrain (station Victory Monument), une sortie de l’autoroute, de nombreux arrêts de bus et aussi beaucoup de mini-fourgonnettes stationnées tout autour desservant de nombreuses villes thaïlandaises (Ayutthaya, Ko Samed, Lopburi …). Tous les chemins mènent donc à Victory Monument.

อนุสาวรีย์ ชัยสมรภูมิ (vous devez lire: Anusawari Chai Samoraphum), a été érigé en 1941. C’est un mémorial militaire dédié à la victoire thaïlandaise dans la guerre franco-thaïlandaise, un bref conflit mené contre les autorités coloniales françaises en Indochine, qui a abouti à l’annexion par la Thaïlande de certains territoires à l’ouest du Cambodge et dans le nord et le sud du Laos. Son obélisque centrale, même si égyptienne par son style, rappelle de nombreux monuments militaires européens et américains. Si les figures héroïques des soldats représentés étaient censées réveiller le patriotisme thaïlandais, aujourd’hui ce monument est considéré comme un symbole inapproprié de militarisme.

Si sa signification n’est pas aimée par la population thaïlandaise, sa forme est saluée par les touristes qui immortalisent généralement leur séjour dans la capitale par une photo du Monument de la Victoire. Sa popularité parmi les étrangers bénéficie également des nombreux centres commerciaux éparpillés autour du rond-point commémoratif.

Advertisements