Le Mont Saint-Michel: isolé du monde, béni des Dieux

© Damien Bouhours

© Damien Bouhours

Le Mont Saint-Michel est un lieu magique et empreint d’histoire et de légendes. Erigé au milieu des marais, il est isolé du monde par les marées. Ce lieu unique au monde est présent sur la liste des sites patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. Les plus aventureux essaieront de l’atteindre à pied, attention aux sables mouvants !

mont

Un peu d’histoire
Fondé selon la tradition à la suite de trois songes qu’eût en l’an 708 saint-Aubert évêque d’Avranches, le Mont Saint-Michel fut, dès ses origines, un grand centre de pèlerinage.
Avant l’an mil fut élevée l’église préromane. Au XIe siècle, l’église abbatiale romane fut fondée sur un ensemble de cryptes, au niveau de la pointe du rocher et les premiers bâtiments conventuels furent accolés à son mur nord. Au XIIe siècle, les bâtiments conventuels romans furent agrandis à l’ouest et au sud. Au XIIIe siècle, une donation du roi de France Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie, permit d’entreprendre l’ensemble gothique de la Merveille : deux bâtiments de trois étages, couronnés par le cloître et le réfectoire. Au XIVe siècle, la guerre de Cent ans rendit nécessaire la protection de l’abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permit de résister à un siège de 30 ans. Au XVesiècle, le choeur gothique flamboyant remplaça le choeur roman de l’église abbatiale. Enfin, jusqu’au XVIIIe siècle, s’est poursuivie la construction des logis abbatiaux qui composent la façade sud de l’abbaye. Transformée en prison de la Révolution au Second Empire, l’abbaye est confiée depuis 1874 au service des Monuments
Historiques et ouverte au public tout au long de l’année. Depuis 1969, une communauté monastique y assure également une présence spirituelle permanente.

En savoir plus en lisant cette brochure 

Advertisements